En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des contenus et publicités personnalisés, ainsi que des fonctionnalités sociales. En savoir plus et gérer les cookies

L’inquiétude des médecins spécialistes

 
Les médecins spécialistes libéraux attirent l’attention du Gouvernement sur l’impact économique majeur de la catastrophe sanitaire à Covid-19 pour les entreprises médicales libérales de médecins spécialistes.
 
Tous les médecins spécialistes libéraux sont aujourd’hui mobilisés pour assurer les urgences et une permanence des soins dans leur spécialité. Les mesures de confinement, que nous saluons, ont pour conséquence une très nette diminution de notre activité quotidienne. Les mesures de soutien de l’Etat et de la CARMF ne seront pas suffisantes pour préserver nos cabinets, l’emploi de nos collaborateurs et maintenir l’investissement nécessaire à la qualité et la performance de la prise en charge médicale. Dès aujourd’hui, nous devons préparer l’après pandémie.
 
Les Spécialistes CSMF en appellent donc au Gouvernement pour prendre les mesures nécessaires et proportionnées visant à aider les médecins spécialistes mobilisés dans la lutte contre la pandémie à coronavirus. 
 
23 Mars 2020

Crise sanitaire : Les Spécialistes mobilisés auprès de leurs confrères généralistes

 
La pandémie à Covid-19 touche très gravement de nombreux territoires. Nos confrères hospitaliers sont aujourd’hui débordés. Nos confrères spécialistes en médecine générale ont mis en place des organisations remarquables pour répondre à la demande massive de soins de très nombreux patients dont nous savons aujourd’hui que certains d’entre eux sont dans un état grave et même très grave. 
 
Dans le même temps, de nombreux médecins spécialistes constatent une baisse majeure de leur activité parfaitement compréhensible, les patients restant souvent confinés à domicile. Les médecins spécialistes restent disponibles en téléconsultation ou en consultation physique pour poursuivre la prise en charge des patients relevant de leur champ d’expertise et de compétence. 
 
Mais cela n’est pas suffisant. Nous, médecins spécialistes, de toute spécialité, sommes à la disposition des organisations territoriales pour apporter toute l’aide qui sera nécessaire aux médecins de premier recours et aux médecins hospitaliers privés et publics pour répondre à la demande massive de soins. Nous sommes mobilisés et mobilisable afin de répondre à l’urgence de la situation sanitaire.

17 Mars 2020

Pandémie à COVID-19

 
Les Spécialistes CSMF, premier syndicat de médecins spécialistes français, tient à partager les nombreux retours de médecins spécialistes libéraux quant aux mesures prises sur le terrain :
 
  • Massivement, les médecins spécialistes ont déprogrammé leur activité chirurgicale ou médicale non urgente et sans préjudice de perte de chance pour les patients. Ils poursuivent la prise en charge des urgences.
 
  • Très nombreux sont les médecins spécialistes à avoir transformé depuis ce matin, dans la mesure du possible, les consultations présentielles en téléconsultation afin d’éviter une dissémination accrue du COVID-19.
 
  • Très nombreux sont les médecins spécialistes à avoir mis en place des mesures de protection pour les consultations physiques afin de protéger soignants, personnels des cabinets médicaux et patients. Malheureusement, il y a encore des difficultés d’approvisionnement en masques chirurgicaux et les masques FFP2 ne sont pas encore disponibles. Nous demandons aux ARS de mettre à notre disposition, de toute urgence, les moyens de protection et les masques promis par le Ministre de la Santé.
 
Les Spécialistes CSMF se félicitent du sens de la responsabilité des médecins spécialistes libéraux qui ont pris la mesure de la gravité de la catastrophe sanitaire qui nous touche. Les médecins spécialistes libéraux sont mobilisés pour poursuivre la prise en charge de leurs patients dans leur champ de compétence et d’expertise. Ils se tiennent à disposition de la population pour répondre à la demande massive de soins liés à l’infection à COVID-19.

16 Mars 2020
Page : 1 2 3 4 5 6 7 8