En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des contenus et publicités personnalisés, ainsi que des fonctionnalités sociales. En savoir plus et gérer les cookies

Hommage à nos médecins morts pour la France

 
Face à une épidémie :
  •           Les médecins sont en première ligne, c’est notre engagement, nous le savons ;
  •           Beaucoup de nos confrères sont allés au front sans protection (faute d’équipement), nous sommes en colère ;
  •           Aujourd’hui, cinq de nos camarades sont décédés suite à la contamination du virus, nous sommes en deuil.
 
Comme nos soldats qui meurent au front avec bravoure, nos policiers et sapeurs-pompiers tués en service, nos médecins et l’ensemble du personnel soignant méritent le respect et la reconnaissance de notre société. Demain, ce sera aux plus hautes autorités françaises de définir l’hommage que nous leur rendrons.
 
À cette heure tous les médecins de la famille CSMF ont une pensée émue pour nos cinq confrères décédés dans les départements du Haut Rhin, de la Haute Saône, de la Moselle et de l’Oise.
 
Nous nous associons à la douleur de leurs familles et sommes très respectueux de leur sacrifice.

24 Mars 2020

Coronavirus : les médecins appellent à un respect absolu des mesures de confinement

 
 
L’épidémie de Covid19 s’étend sur tout le pays et gagne l’ensemble des départements. La situation est grave en particulier dans le Grand-Est, et les difficultés majeures sont prévisibles dans les jours qui viennent sur l’ensemble du territoire national.
 
Tous les experts s’accordent pour considérer que la restriction des échanges entre individus est la mesure la plus efficace pour éviter la propagation de ce coronavirus. Les mesures de confinement à domicile, les mesures barrières largement diffusées, doivent être absolument respectées par tous. De nombreux citoyens l’ont compris.
 
Malheureusement, on constate un non-respect des mesures de confinement par certains, dont les sorties ne sont absolument pas justifiées, et l’absence de mesures barrières prises dans certains secteurs d’activités indispensables. Les contrôles par les forces de l’ordre  devront être renforcées et les déplacements des médecins et autres professionnels de santé facilités.
 
La CSMF appelle :
  • Tous les citoyens sans exception à avoir une attitude responsable et à ne sortir de leur domicile que pour ce qui est absolument indispensable à la survie et en appliquant les mesures barrières en permanence (distance minimale entre chacun)
  • Le gouvernement et les pouvoirs publics à faire respecter ces mesures de façon très ferme en établissant des contrôles de police et de gendarmerie sur l’ensemble du territoire afin de s’assurer que cette restriction absolue des déplacements est respectée par tous.
 
Il en va de la survie de chacun d’entre nous face à ce Covid-19 qui malheureusement a déjà et aura des conséquences dramatiques sur une partie de la population française.
 
Les médecins sont et seront mobilisés et assument pleinement leur rôle pour prendre en charge tous les patients le nécessitant. L’Etat, le gouvernement et chaque Français doit assumer, chacun, à son niveau, ses responsabilités dans cette guerre sanitaire.

21 Mars 2020

Coronavirus : la CSMF en appelle à une large responsabilité collective

 
La CSMF constate que l’épidémie de coronavirus est en train de gagner l’ensemble des départements et que la situation devient très grave sur l’ensemble du pays. La CSMF a dénoncé de multiples fois le manque de matériel de protection pour les médecins libéraux, tant généralistes que spécialistes, exerçant dans leur cabinet ou en établissement de soins privés. Une diffusion très urgente et en nombre suffisant aux médecins libéraux dans les plus brefs délais est de la responsabilité des pouvoirs publics : cela n’a que trop tardé.
 
Il est étonnant de voir que des collectivités ou des entreprises ont des stocks de masques FFP2 : la CSMF appelle l’ensemble de ces structures à en faire bénéficier dans les plus brefs délais l’ensemble des personnels soignants, quels que soient leur secteur d’exercice.
 
La CSMF appelle l’ensemble de la population française à respecter un confinement strict. Les sorties ne doivent être qu’exceptionnelles, limitées aux nécessités absolues et vitales. Même l’approvisionnement en denrées alimentaires doit être le plus espacé possible en fréquence, afin de réduire encore les sorties de son domicile.
 
Les médecins qui sont en première ligne, mènent cette guerre sanitaire avec courage, mais ils ne la gagneront pas seuls. Chacun, au quotidien, doit participer à l’objectif final : réduire aux maximum les impacts dramatiques de cette épidémie. Il en va de la santé et de la survie de chacun et de nous tous.

20 Mars 2020

TÉLÉCONSULTATION ET CORONAVIRUS : FAIRE CONFIANCE À l’EXPERTISE des MÉDECINS DE TERRAIN !


La parution ce jour d’un décret modifiant et assouplissant les règles d’utilisation de la téléconsultation dans le cadre de l’épidémie de coronavirus est saluée par la CSMF comme une avancée dans la situation exceptionnelle actuelle, tout en notant la prudence à avoir.
 
Aujourd’hui et quotidiennement, les médecins libéraux participent grandement à la prise en charge des épisodes hivernaux, et continueront à le faire avec dévouement dans les semaines à venir. Bien sûr, de nombreux épisodes viraux hivernaux sont ou seront dus à ce coronavirus, et ne nécessiteront qu’une prise en charge en médecine de ville comme cela se fait déjà. C’est dans ce cadre, conformément aux modes de fonctionnement et aux habitudes, que les médecins libéraux assureront les soins aux Français. C’est auprès de leur médecin que ceux qui présentent des signes pouvant correspondre à une infection par coronavirus s’adresseront en priorité.
 
Dans les réponses possibles, les médecins libéraux, généralistes comme spécialistes, pourront plus facilement accéder à la téléconsultation. Ceci est de nature à répondre de façon plus souple et plus large aux besoins exceptionnels qui vont apparaître sur l’ensemble du territoire français.
 
La CSMF rappelle son attachement à une réponse territoriale qui doit être privilégiée dans cette démarche. En effet, une prise en charge de qualité et le recours éventuel à un avis spécialisé ou à une structure hospitalière est possible lorsqu’il s’agit d’une réponse à l’échelon d’un territoire. C’est dans cette optique que la CSMF salue cet élargissement d’utilisation de la téléconsultation et s’en félicite.
 
Elle tient toutefois à rappeler que la téléconsultation se fait sous la responsabilité du médecin qui la pratique, et qu’elle peut être interrompue à tout moment au profit d’un examen clinique en consultation présentielle. Ceci est particulièrement vrai pour les formes graves. Par contre la téléconsultation peut permettre, en particulier lorsqu’elle est assistée avec une infirmière libérale, de maintenir à domicile de nombreux patients, évitant ainsi à la fois des déplacements et des potentielles contaminations dans les cabinets médicaux.
 
La CSMF appelle les médecins à s’organiser au mieux sur le terrain. Elle continue à interpeller le gouvernement devant l’absence de diffusion large et massive des moyens de protection pour les professionnels de ville, en particulier des indispensables masques de protection, tant des masques chirurgicaux toujours manquants à l’appel que de masques FFP2 pour les actes invasifs et les activités médicales les plus exposés.
 
10 Mars 2020
Page : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13