En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des contenus et publicités personnalisés, ainsi que des fonctionnalités sociales. En savoir plus et gérer les cookies

Gilets jaunes : non à la violence, oui à l’écoute et au dialogue

 
Ces jours derniers, la crise sociale majeure que traverse notre pays, dite des « gilets jaunes », a entraîné des entraves à l’accès aux soins dans certains territoires. Les médecins libéraux appellent l’ensemble des manifestants et le gouvernement à garantir la sécurité de l’exercice des médecins, tant dans leur cabinet que pour leurs déplacements. L’accès aux soins, auquel les médecins français sont très attachés, doit être préservé à tout moment pour tous nos concitoyens.
 
Le droit à manifester de façon organisée et pacifique est un droit inaliénable dans notre pays. L’entrave à la circulation, en particulier des professionnels de santé, risque d’avoir des conséquences dramatiques. Rien ne peut justifier les violences récemment observées.
 
La CSMF, premier syndicat médical français, constate que cette crise majeure est le résultat de dysfonctionnements de la démocratie dans notre pays. Depuis plusieurs décennies, les différents gouvernements ont ignoré les corps intermédiaires, quand ils ne les ont pas méprisés, voire bafoués. Il est urgent de rendre aujourd’hui toute la place aux représentations professionnelles, dans tous les secteurs ; ceci est indispensable à un dialogue serein pour retrouver la confiance.
 
La CSMF appelle le gouvernement à engager ces évolutions majeures dans le fonctionnement démocratique afin de faire évoluer notre pays et son système de santé dans une co-construction avec les acteurs de terrain et les patients.
 
6 Décembre 2018

Distinguer les urgences vitales des appels au médecin généraliste !


Le rapport de l’Inspection générale de l’administration (IGA) et l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) recommanderait aux ministères de la santé et de l’intérieur de mettre en place un numéro unique d’urgence, le 112.
La CSMF ne s’oppose pas au regroupement des trois numéros actuels pour les urgences (15, 17, 18) au profit du numéro d’urgence européen, le 112, à condition que soit créé en parallèle un numéro national unique et spécifique, tel que le 116 117, pour la permanence des soins en médecine générale, en lien avec les structures et associations de permanence de soins de ville.
Il est indispensable de distinguer les urgences vitales ou graves, qui nécessitent d’appeler le Samu ou les pompiers, du besoin de joindre facilement le médecin de garde en médecine générale.
Les expérimentations dans plusieurs départements montrent que les patients savent trier les urgences vitales des appels à la médecine générale, lorsqu’un numéro spécifique est clairement identifié. Ces systèmes désengorgent alors nettement les centres d’appels des SAMU et par conséquence, les services d’urgences hospitalières.
La CSMF appelle les autorités à mettre en place des solutions cohérentes, efficaces et coordonnées en distinguant la permanence des soins de ville, des situations d’aide médicale d’urgence pour mieux répondre aux besoins des Français.

4 Décembre 2018

Arrêts de travail : la prescription de la CSMF

 
La CSMF a rencontré ce jour la mission IGAS sur les arrêts de travail. Elle a renouvelé sa proposition d’arriver à des possibilités beaucoup plus souples concernant l’arrêt de travail de façon à prévenir la désinsertion du salarié de son milieu professionnel.
 
La possibilité de temps partiel doit être largement étendue et modulée. Elle doit pouvoir se concevoir dès la nécessité d’un arrêt sans passer par un arrêt à temps complet. De même, le télétravail doit être une possibilité offerte chaque fois que cela est possible. La réinsertion dans le milieu du travail, en particulier pour les arrêts longs, doit permettre de combiner ces possibilités de temps partiel et de télétravail dès que cela est compatible avec l’état médical du patient.
 
Ceci passe nécessairement par un dialogue retrouvé entre le médecin prescripteur, le médecin du travail, et le médecin du contrôle médical de la Sécurité Sociale. Ceci doit faire l’objet d’une consultation valorisée correctement au médecin prescripteur, éventuellement réalisée avec les outils de télémédecine.
 
La CSMF a attiré l’attention de la mission IGAS sur la nécessaire indépendance professionnelle pour les médecins effectuant des contrôles d’arrêts de travail à la demande des entreprises. Ces contre-examens doivent être faits en toute indépendance pour ce médecin qui doit avoir une qualification particulière.
 
La CSMF a d’autre part souligné la situation particulière de certains salariés qui ne prennent pas l’arrêt de travail qui leur a été prescrit. Le télétravail pourrait dans ce cas-là être particulièrement adapté.
 
Enfin, la dématérialisation des attestations d’arrêt de travail doit se faire de façon simple afin de ne pas aggraver la dérive bureaucratique et le temps administratif du médecin.
 
La CSMF sera particulièrement vigilante dans la mise en place de ce plan concernant les arrêts de travail afin de garantir l’indépendance professionnelle des médecins et le respect des contraintes médicales pour leurs patients.

28 Novembre 2018

Rôle du pharmacien : à chacun sa place dans une équipe coordonnée

 
L’Ordre des pharmaciens a émis aujourd’hui plusieurs propositions modifiant le rôle du pharmacien. Si la prévention est l’affaire de tous les professionnels de santé, celle-ci doit être organisée à l’intérieur des territoires, en coordonnant l’ensemble des acteurs concernés autour du médecin traitant et des médecins correspondants.
 
Une consultation globale de prévention est demandée depuis fort longtemps par la CSMF, à des âges clés de la vie. Sans nier l’apport des pharmaciens, l’accorder aux pharmaciens alors qu’elle ne l’a pas été aux médecins serait pour le moins saugrenu.
 
Les thèmes de santé publique tels que tabagisme, alimentation saine et dépistage de certains cancers, ne peuvent se concevoir qu’avec les médecins concernés, tout particulièrement le médecin traitant. Dans le respect des rôles de chacun, c’est par cette coordination des acteurs que la prévention sera correctement faite en France, dans une mobilisation de tous les professionnels de santé à l’échelon d’un territoire.
 
Les modifications des contours de métier et des rôles de chacun ne peuvent intervenir que par le dialogue entre les représentations professionnelles, et non au décours d’un quelconque projet de loi ou de modification unilatérale, sans tenir compte des impacts sur les autres professions.
 
La CSMF est particulièrement vigilante à ce que chacun reste dans son champ de mission et que les évolutions puissent se faire en ayant le souci de la coordination de la prise en charge des patients, et de la qualité des soins et de la santé voulue pour l’ensemble de la population.
 
La CSMF est prête à dialoguer avec la représentation professionnelle des pharmaciens ainsi qu’avec les autres professionnels de santé.
 
28 Novembre 2018
Page : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40
GILETS JAUNES
DISTINGUER LES URGENCES VITALES
ARRETS DE TRAVAIL
ROLE DU PHARMACIEN
EHPAD
ILE DE LA REUNION
FERMETURE DE L'ACCES AU DPC !
DMP : ENFIN REUSSIR?
ATTENTION DANGER
UNE MESURE ILLOGIQUE
ARRETS DE TRAVAIL
PAS DE RESERVE POUR LES SOINS DE VILLE !
DELAIS DE RENDEZ VOUS
RAPPORT DE LA COUR DES COMPTES
ENFIN DES MOYENS POUR LA MEDECINE DE VILLE?
OUI AUX GENERIQUES DANS LE RESPECT DU SECRET MEDICAL
MA SANTE 2022 : LA CSMF RESTE SUR SES GARDES
COMPTES DE LA SANTE
NUMERUS CLAUSUS
RAPPORT VIGIER : entre le meilleur et le pire
REMUNERATION DES MAITRES DE STAGE
IPA EN MEDECINE DE VILLE
SATURATION DES SAMU
DOCTEUR JUNIOR
SOINS NON PROGRAMMES
PERMANENCE DES SOINS
ACCORD DES RADIOLOGUES
TIERS PAYANT GENERALISE
NEGOCIATIONS CONVENTIONNELLES
LA CSMF RAPPELLE SES PRIORITES
TELEMEDECINE : ENCORE UN EFFORT !
HAUSSE DES VIOLENCES CONTRE LES MEDECINS
TIERS PAYANT : GARE A LA DERIVE
TIERS PAYANT AVEC LES ASSUREURS COMPLEMENTAIRES
HALTE A LA DESINFORMATION SUR LES MEDECINES ALTERNATIVES
PLAN PREVENTION
DECRET INFIRMIER
RECERTIFICATION
REFORME DU SYSTEME DE SANTE
SOLIDARITE INTERGENERATIONNELLE
LIBERTE D'INSTALLATION
VACCINATIONS
RAPPORT SUR LES DESERTS MEDICAUX
LUTTES CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES
SOINS NON PROGRAMMES
DES DEPASSEMENTS D'HONORAIRES EN BAISSE
RAPPORT DE LA COUR DES COMPTES
APPEL POUR UNE REPRESENTATION NATIONALE DES CPTS
SUPPRESSION DE L'ARTICLE 99 DE LA LFSS 2017
SITUATION CRITIQUE A LA MARTINIQUE
LA CSMF EN DEUIL
SANTE DANS LES DOM
MORT DU TIERS PAYANT GENERALISE
LA RECERTIFICATION
HAUTE AUTORITE DE SANTE
ACCES TERRITORIAL AUX SOINS
UN ONDAM LOIN DES ENJEUX
COMPTES DE LA SANTE
RAPPORT SUR LA SECURITE SOCIALE
STRATEGIE NATIONALE DE SANTE
SURCHARGE DES URGENCES HOSPITALIERES
HAUSSE DE LA CSG ET FIN DU RSI
LA CSMF APPELLE AGNES BUZYN A JOINDRE LES ACTES A LA PAROLE
HAUSSE DE LA CSG
OUI AU TIERS PAYANT POSSIBLE ET FACILE
LES ENJEUX DE LA NOUVELLE POLITIQUE DE SANTE
TIERS PAYANT GENERALISE
SANCTIONS CONTRE LE C A 25 €
COMPTES DE LA SECU
TIERS PAYANT GENERALISE
STATIONNEMENT GRATUIT A PARIS
VACCINATION : UN SIGNAL POSITIF DE LA MINISTRE
SOUFFRANCE DES JEUNES MEDECINS
ETUDES DE MEDECINE : MERITOCRATIE OU LOTERIE?
RENCONTRE AVEC AGNES BUZIN
VEUT ON FREINER LA HAUSSE DES DEPENSES POUR MALADIES CHRONIQUES?
AGENS BUZYN MINISTRE DE LA SANTE
LES MEDECINS LIBERAUX D'ICI A 2040
TIRAGE AU SORT A L'ENTREE DU PACES
GUYANE : LA CSMF DENONCE L'ABSENCE DE SOUTIEN A LA MEDECINE LIBERALE
CONSULTATION A 25 €
ROSP : UN DISPOSITIF A ETENDRE
CSMF D'ILLE ET VILAINE : LA CSMF DIT STOP
ACCORD CONVENTIONNEL INTERPROFESSIONNEL
DONNEES DE SANTE
REFORME DU 3EME CYCLE DES ETUDES MEDICALES
PLAN ALZHEIMER
AGRESSION DANS LE BAS-RHIN
LA CSMF RECOIT LES REPRESENTANTS SANTE
NUMERO UNIQUE 116 117
COLLEGE DE LA HAS SANS MEDECINS LIBERAUX
DEREMBOURSEMENT DE LA VISCOSUPPLEMENTATION
LA CSMF SOUTIENT LA GREVE DES INTERNES
EXPLOSION DES DELAIS DE RENDEZ VOUS
DERNIER CADEAU DE MARISOL TOURAINE
PROPOSITIONS CSMF JEUNES MEDECINS
BAISSE DES TARIFS DE L'IMAGERIE MEDICALE
DISCRIMINATION DE L'AVANTAGE MATERNITE DES MEDECINS
LETTRE OUVERTE AUX MINISTRES
VACCINATION
PETITION
PROPOSITIONS DE LA FHF
DRAME DE NOGENT LE ROTROU
ACCES PARTIEL AUX PROFESSIONS DE SANTE
SECTEUR PRIVE A L'HOPITAL
LA CSMF SOUTIENT LES MEDECINS BELGES
GRIPPE : LA MADECINE DE VILLE UNE NOUVELLE FOIS OUBLIEE !
TIERS PAYANT GENERALISE
LA CSMF REAFFIRME SON OPPOSITION AU TIERS PAYANT
REFORME DES REGIMES DE RETRAITE COMPLEMENTAIRE ET ASV
COMPLEMENTAIRES PLUS CHERES
PREVENTION : reconnaître et valoriser le rôle majeur des médecins libéraux
MOBILISATION A ROMILLE LE 16 NOVEMBRE
AGRESSION INADMISSIBLE D'UN MEDECIN A CHATELLERAULT
CONVENTION MEDICALE : "MARISOL M'A TUER!"
AGRESSIONS DE MEDECINS
CONSEIL TELEPHONIQUE : L'EXPERT C'EST LE MEDECIN DU PATIENT !
QUE RETENIR DU PLFSS?
ATTRACTIVITE DES CARRIERES MEDICALES
SATURATION DES SAMU