De plus en plus de médecins sont mis en cause dans la rédaction de certificats médicaux.
Quelques conseils pour éviter les pièges :
  • vous ne devez certifier que ce que vous avez vous-même constaté
  • vérifier l'identité du patient (s'il vous est inconnu)
  • si le certificat rapporte les dires de l'intéressé ou d'un tiers, vous devez vous exprimer sur le mode conditionnel et avec la plus grande circonspection, votre rôle étant d'établir des constatations médicales et non de recueillir des attestations ou des témoignages, encore moins de les reprendre à votre compte
  • un certificat ne doit pas comporter d'omission volontaire dénaturant les faits. Cela suppose un examen et un interrogatoire préalable soigneux
  • il y a des demandes de certificat que vous devez impérativement rejeter  et éviter de vous faire piéger ou manipuler. Rappelez vous que vous êtes seulement tenu de délivrer un certificat de constatations médicales, rien de plus susceptible d'engager votre responsabilité !
22 mars 2017